Un premier module de la vidéo du concert donné par Jean-Luc Danna (batterie) et Serge pesce : guitare accommodée+Loops. Le projet s’appelle « TRANSATLANTIC DREAM » il s’agit d’une « forme Française » de ce projet. En écho avec les multiples expériences de Serge Pesce dans la musique improvisée new-yorkaise réalisation : i@n (j-p ragot)

Le projet « Transatlantic Dream » est né au cours d’une session d’enregistrement à New-York en 2005. Serge Pesce rencontre Vincent Chancey . Ce premier duo a réalisé quelques concerts à New-York (Cornelia Street café, The Stone, the Small) et en France (Mouans-Sartoux, Festival de guitare de Grasse, Saorge, Puget-Théniers, Correns, Nice MAMAC) grâce à une bourse Franco-Américaine (French American Jazz Exchange). Ces concerts ont donné lieu à l’enregistrement d’un disque « légendes imaginaires » sur le label Fatto In Casa. Puis le projet évolué en 2015 vers une musique totalement improvisée, toujours dans une idée d’échange entre les USA et la France. Il s’agissait d’augmenter le duo de l’excellence de Barre Phillips (contrebasse), musicien franco-américain vivant en France depuis de nombreuses années et de Jeremy Carlstedt batteur et percussioniste new-yorkais. Il a donné lieu à un autre disque « Transatlantic Quartet » sur le label Fatto In Casa. Le Trantlantic a l’ambition de créer une musique ouverte qui permette d’inviter d’autres musiciens ou de décliner le groupe en duos ou trios. Le « Transatlantic Dream »est donc une conséquence de l’évolution du projet new-yorkais de Serge Pesce et des rencontres musicales qui ont pu survenir.

Aujourd’hui, il existe une « forme Française » de ce projet.

Serge Pesce : guitare accommodée + loops:

Miquèu Montanaro : flûtes, galoubets / tambourins

Jean-Luc Danna : batterie, percussions, voix

Roxane Martin : harpe à pédales

Barre Phillips : contrebasse

Ainsi qu’une « forme Américaine » :

Serge Pesce : guitare accommodée + loops

Jéremy Carlstedt : batterie

Tim Mozer : guitare

Vincent Chancey : cor d’harmonie