Le programme de « La Fanfare à Mon Oncle » est fait de chansons fantaisistes, drôles, surréalistes et populaires, ainsi que d’instrumentaux enthousiasmants. Des chansons comme « J’ai la rate qui s’dilate » du comique troupier Gaston Ouvrard (années trente), celles de Nino Ferrer (« Les cornichons », « Z’avez pas vu Mirza  ? ») côtoient celles de Boby Lapointe (« Ta cathy t’a quitté ») ou celles chantées par Henri Salvador (« Mais non, mais non »), mais aussi quelques créations de Serge Pesce, chantées ou instrumentales.

La spécificité de cette fanfare de poche est qu’elle peut jouer en acoustique sur
une petite place de village, se déplacer dans les rues ou jouer sur scène pour un petit auditoire.

La « Fanfare à mon Oncle » a bien sûr un rapport avec Jacques Tati, ce génial réalisateur qui a créé le personnage de Monsieur Hulot. Pour ceux qui le connaissent, ils en retrouveront l’esprit, la fantaisie, la tendresse ainsi que l’observation de personnages les plus modestes qui composent le peuple Français. On y retrouvera une nostalgie de bon aloi, une tendresse et un sens de la boutade. « La Fanfare à mon Oncle » vous propose de vivre un « Jour de fête ».

Daniel Malavergne : tuba, voix
Thierry Daudé : trompette, voix
Serge Pesce : banjo accommodé; voix
Fabrice Gaudé : batterie portative